Passer à l’acte en saveurs.

Une exception
gastronomique UNIMA

La gastronomie et la crevette de Madagascar ont un rapport singulier. Elles se mettent en valeur, conversent. La crevette Unima est issue des terres nourricières de Madagascar, du savoir-faire d’hommes et de femmes respectueux de l’harmonie originelle

Reconnues mondialement par les gourmets et les amateurs, Les crevettes Unima font la fierté de Madagascar. Ce sont les plus savoureuses au monde. Rose à souhait, d’une texture ferme et fondante, juteuse, délicatement parfumée et finement iodée, elle est reconnue par les gourmets et les amateurs du monde entier pour son goût unique. Quelques recettes à travers le monde illustrent ce mariage vif et frais. 


Si efficaces, façon thaï

Prenez 500 grammes de crevettes de Madagascar, ouvrez-les sur la moitié dans le sens de la longueur. Laissez-les mariner dans de l’eau fraîche pendant 10 minutes avec une cuillerée de sel. Égouttez, mais ne rincez pas. Dans un wok, faites sauter les crevettes roulées dans la Maïzena dans de l’huile d’arachide chauffée fort. Ajoutez tomates concassées, huile d’olive, oignon, ail, carotte, céleri, du gingembre frais, curry, curcuma, coriandre bien sûr et citronnelle, faites cuire jusqu’à ce que le tout soit bien parfumé. Faites sauter encore un peu et servez.

Si fameux, le prawn cocktail

Plat fétiche des années 60’, il garde des aficionados exigeants. Il vous faut, en guest star, la crevette de Madagascar. Et pour l’accompagner, une mayonnaise maison relevée à l’occasion de sauce Worcestershire, de poivre de Madagascar, et de jus de citron. Notre petit « plus »: ajoutez du basilic et de l’estragon hachés…

Si puissantes, crevettes au sel

Prenez 500 grammes de crevettes de Madagascar, ouvrez-les sur la moitié dans le sens de la longueur. Laissez-les mariner dans de l’eau fraîche pendant 10 minutes avec une cuillerée de sel. Égouttez, mais ne rincez pas. Dans un wok, faites sauter les crevettes roulées dans la Maïzena dans de l’huile d’arachide chauffée fort. Ajoutez une gousse d’ail hachée, faites cuire jusqu’à ce que le tout soit doré, faites sauter encore un peu. Une bonne pincée de sel et servez. 

Si suaves, curry et lait de coco

Prenez 500 g de crevettes de Madagascar décortiquées, arrosez-les d’un jus de citron vert, mélangez, filmez et mettez au frigo pendant une heure. Versez de l’huile dans la poêle, avec un oignon pelé et émincé, deux cuillerées à soupe de curry, du lait de coco (40cl). Laissez cuire 5 minutes, ajoutez un piment épépiné et émincé, puis enfin ajoutez  les crevettes égouttées, 5 à 6 minutes. Ajoutez des noix de cajou et de la coriandre ciselée et servez. 


Si tendres, au miel et sésame

Prenez 500 grammes de crevettes de Madagascar, ouvrez-les sur la moitié dans le sens de la longueur. Laissez-les mariner dans de l’eau fraîche pendant 10 minutes avec une cuillerée de sel. Égouttez, mais ne rincez pas. Dans un wok, faites sauter les crevettes roulées dans la Maïzena dans de l’huile d’arachide chauffée fort. Ajoutez une cuillerée à soupe de graines de sésame, un peu de coriandre, du miel, des oignons (ou échalotes). Faites cuire jusqu’à ce que le tout soit doré, faites sauter encore un peu et servez. 

Si simples, les crevettes à l’ail

Cela semble si facile. Une grande poêle; huile et beurre, tabasco et ail, biscotte écrasée, persil (ou coriandre). Pour deux personnes, comptez 500 grammes de crevettes de Madagascar, ensuite vous dosez selon vos penchants. Disons cependant 50 grammes de beurre salé, une cuillerée d’huile d’olive, une gousse d’ail.

Une chair unique

La crevette de Madagascar fait partie des rares produits à offrir un large registre de dégustation. La crevette peut aussi bien briller dans les cocktails, juste à croquer, que tenir la conversation dans un plat recherché, jouant avec les épices, les associations et les sensations. Différent de celui du homard, de la langouste ou du crabe, son goût est unique. Il se dégage d’elle une concentration iodée rare, un croquant juteux inégalable car la crevette de Madagascar restitue un terroir de caractère. Avec elle, vous voyagez déjà un peu.



Mode d’emploi

Comment bien décongeler les crevettes ?

Passez tout d’abord les crevettes sous l’eau, histoire de retirer la glace de protection.
Ensuite installez-les dans un plat et laissez-les décongeler doucement au réfrigérateur pendant trois heures.
Pas de micro-ondes, le croquant de la crevette en sera affecté.
Les crevettes peuvent également se cuire sans décongélation, il convient alors de les poêler pendant cinq minutes à feu vif en mélangeant régulièrement.

Comment bien faire cuire les crevettes ?

Pour garder une texture ferme et moelleuse de la crevette crue, décortiquée ou non, faites bouillir un grand volume d’eau salée (40 grammes de sel par litre d’eau). A ébullition, plongez les crevettes, lorsque l’eau recommence à bouillir, c’est prêt !

Certains préfèrent poêler directement les crevettes avec leurs carapaces pour densifier les saveurs, garder toutes les vertus de santé, d’autres optent pour une cuisson décortiquée.
Laissez toujours respirer les crevettes dans la poêle afin qu’elles ne se chevauchent pas et ne relâchent leur jus.

Pour les épices, suivez vos aspirations, mais n’écrasez pas la finesse d’une crevette avec la rudesse de certaines épices, jouez subtil. Essayez toutes sortes de saveurs: yuzu, curcuma, poivre, vanille, avocat…



Décongelation :
Passez les crevettes sous l’eau froide

Les poêler 5 min à feu vif en mélangeant régulièrement

Ou les plonger dans un grand volume d’eau salée à ébullition